Les start-up de l’hydrogène espèrent se qualifier pour Paris 2024

Print Friendly, PDF & Email
(@Paris2024)

Les Jeux Olympiques de Paris en 2024 veulent être neutres en émissions de CO2 et diviser celles-ci par deux par rapport aux compétitions précédentes. Une vaste ambition pour cet événement planétaire. La direction des achats du comité d’organisation, qui dispose d’un budget de 2,5 Mds€ et devrait travailler avec pas moins de 8 000 fournisseurs, travaille à cette fin sur un approvisionnement « responsable »; ce qui consiste, à titre de simple exemple, à prendre en compte l’après-Jeux en privilégiant la location à l’achat de matériels.

Déclinée dans l’énergie, cette contrainte oblige à alimenter les sites des compétitions ponctuelles, comme l’équitation à Versailles, sans renforcer le réseau électrique ou utiliser des générateurs diesel. Les résultats de l’appel à projets consacré à ces alternatives décarbonées temporaires seront dévoilés en avril.

De l’activité locale

Mais en parallèle, Paris 2024 avec le Secrétariat général à l’investissement (SGI) veulent déjà faire connaissance avec ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.