Rénovation énergétique : les régions en chef de file

Print Friendly, PDF & Email
Toutes les régions, sauf l’Ile-de-France, ont promis de jouer les chefs de file pour mettre en œuvre le service public délégué de la rénovation énergétique (SARE), que les collectivités financeront pour moitié, l’autre (200 M€ sur 3 ans) venant des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ce service public délégué de la rénovation énergétique fera l’objet ...
de pactes régionaux. Les contractualisations entre l’Ademe et les régions auront lieu au premier semestre 2020 mais une première signature pourrait être obtenue avant Noël, espère Jacques Azoulay, directeur de cabinet d’Emmanuelle Wargon.
 
370 000 opérations en 2019
 
Les ministères de la Cohésion des territoires et de la Transition écologique et solidaire ont fait cette annonce à l’issue d’un bilan sur le déroulé du Plan Rénovation d’avril 2018. Julien Denormandie, ministre du Logement, s’est félicité que le nombre de rénovations atteigne probablement le seuil de 370 000 cette année, pour un objectif de 500 000. Mais il peut s’agir de petits gestes…
 
Le nouvel Observatoire de la rénovation, sous l’égide du CGEDD*, lancé en septembre, doit permettre à la puissance publique de disposer d’indicateurs. Interrogé sur l’impact du service public délégué aux régions, un opérateur privé de la rénovation se montre dubitatif, en estimant que mettre toutes les parties prenantes d’accord (administrations, régions, communes…) prendra beaucoup de temps. 
 
*Conseil général de l’environnement et du développement durable