« Il faut tordre le cou à la notion d’autonomie » [J-F Carenco, CRE]

Print Friendly, PDF & Email
L’un des projets d’autoconsommation de la Communauté des communes du Montreuillois © Cohérence Energies

Impressionnée d’une part par la décentralisation croissante de la production d’énergie, de l’autre par la montée en puissance et en compétences des collectivités locales (les autorités concédantes sont passées d’environ 10 000 en 1992 à 475 aujourd’hui), la Commission de régulation de l’énergie (CRE) s’interroge sur l’avenir de la transition énergétique en régions et sur le rôle des deux grands réseaux nationaux, de transport et de distribution, qu’elle souhaite réaffirmer. C’est l’objet d’une étude du Comité de prospective du régulateur, destinée à permettre à la CRE et à ses interlocuteurs d’y voir plus clair dans l’évolution de la production et de la consommation et surtout de la distribution d’énergie en France.

La fonction « assurantielle » du réseau 

Une chose est sûre : les réseaux existants n’ont pas ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.