Le CSCEE pas convaincu par le nouveau CITE et le rôle de l’Anah

Print Friendly, PDF & Email
© Carlos Ebert, Flickr

Le recentrage du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) sur les ménages modestes ne plaît pas au Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE), qui a rendu son avis le 17 septembre dernier, consultable ci-dessous. « L’exclusion des ménages aisés (déciles 9-10) (…) ne semble pas compatible avec un objectif de massification (…) Lorsqu’ils entrent sur le marché, les équipements et les matériaux très innovants et performants sont dans le haut de gamme et sont prioritairement choisis par ces ménages aisés, la démocratisation se faisant dans un deuxième temps».

Vision industrielle ou sociale ?

Un argument qui fait écho à celui du ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.