CVE concrétise dans le solaire communautaire US et les collectivités françaises

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : CVE)

C’est une nouvelle French Connection, des plus paisibles cette fois : le développeur et producteur marseillais Cap Vert Energie (CVE) commercialise ses premiers électrons solaires aux États-Unis, dans le Massachusetts, avec une centrale de 650 kW achetée au début de l’année. Surtout, le Français, seul Européen en lice, décroche 7 projets et 36 MW lors de la dernière session de l’appel d’offres au long cours de cet état du Nord-Est, qui propose 1,6 GW sur plusieurs années. CVE North America explore ici le modèle du community solar, ie des installations qui fournissent de l’électricité verte au réseau local des abonnés, lesquels reçoivent des crédits (financés in fine par la puissance publique) pour alléger leur facture d’électricité, jusqu’à 10% de celle-ci.

« Le Massachusetts est un territoire favorable, car la population y est dense, l’électricité conventionnelle onéreuse (16,8cts$/kWh contre 8,5cts$/kWh au Texas) et l’énergie solaire fortement encouragée par l’État », explique Pierre de Froidefond, co-fondateur de CVE. Qui précise que 29 MW doivent être mis en service dès début 2020. CVE a créé à cette fin ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.