La troisième session de l’appel d’offres éolien espérée plus disputée

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Boralex)

Clos fin mars, le troisième round de l’appel d’offres éolien est encore en instruction à la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui a deux mois pour faire son travail et dont les équipes sont aussi mobilisées sur l’analyse des candidatures pour la compétition éolienne en mer à Dunkerque, comme le fait remarquer Paul Duclos, responsable de la filière éolienne au Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Assouplissement des conditions

Le fiasco de la deuxième session sera peut-être évité cette fois, car les conditions de participation...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.