Mobilité décarbonée : le « désarroi » de la filière automobile

Print Friendly, PDF & Email
(Copyright : Legrand)

La France peut-elle arrêter la commercialisation de voitures à essence et diesel à l’horizon 2040, objectif prévu dans le Plan climat du gouvernement (mais à confirmer dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités) ? Oui, c’est possible du point de vue des technologies, d’après les députés et sénateurs de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST). Les voitures électriques à batteries ou à hydrogène pourront prendre le relais.

L’OPECST a publié ce 20 mars un très riche rapport sur le sujet (à lire ci-dessous). Il aborde tant les questions des coûts et des aides à l’achat que du déploiement des stations de recharge ou de ravitaillement, en passant par l’impact sur...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.