Hello Watt veut devenir le conseiller énergie du particulier

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Effy)

Devenir un « tiers de confiance pour le particulier » : tel est l’objectif que s’est fixé la start-up Hello Watt. Moins de deux ans après sa création en 2017, elle compte un effectif de 40 personnes. « Nous proposons un ensemble de services pour aider les particuliers à baisser leurs consommation et facture d’électricité », présente Sylvain Falher, président cofondateur de la société. « Le volet prix consiste en un comparatif des offres de fourniture. Le volet consommation comprend l’isolation des logements et l’installation de panneaux photovoltaïques, en particulier les installations en autoconsommation. »

Optimiser l’autoconsommation

Mais Hello Watt ne ...

réalise pas elle-même les prestations. Son modèle économique est celui d’un apporteur d’affaires. Ses services sont gratuits pour le particulier et elle se rémunère ensuite grâce à des commissions versées par les entreprises partenaires à qui elle amène des clients. En ce qui concerne les fournisseurs d’électricité, « nous comparons les prix du marché, mais nous négocions aussi avec eux des réductions », précise Sylvain Falher. « Pour l’isolation, nous travaillons avec Pacte Energie Solidarité du groupe Effy », qui s’est d’ailleurs recentré récemment sur le segment des particuliers. Et pour les installations photovoltaïques, « avec des PME qui ont déjà de l’expérience dans le secteur et qui peuvent intervenir sur plusieurs départements ».

Au centre de cet ensemble d’entreprises, Hello Watt se positionne comme une plateforme (à l’image de la start-up Tiko dans laquelle Engie vient d’investir). Elle cherche à optimiser le parcours client en ligne et à lui proposer des réponses en exploitant ses données de consommation récupérées sur le compteur. En l’occurrence, la courbe de charge avec un pas horaire ou semi-horaire. « Avec les bons algorithmes, il est possible d’en extraire les profils du chauffage et du chauffe-eau, qui correspondent souvent aux deux-tiers, voire aux trois-quarts, de la consommation. »

L’idée est de conseiller le client en partant de son profil exact de consommation et donc, pour le photovoltaïque, de dimensionner au mieux l’installation en autoconsommation afin d’optimiser l’investissement. Hello Watt ne communique pas sur ses résultats, mais la start-up assure qu’ils lui ont permis de financer son activité entièrement sur fonds propres.