Fusion « offensive » pour Demeter et Emertec

Print Friendly, PDF & Email

demeterL’idée avait germé depuis longtemps dans l’esprit de leurs dirigeants respectifs et des discussions avaient eu lieu ces dernières années. Sans concrétisation. Cette fois, c’est la bonne : Demeter (600 M€ sous gestion) et Emertec (150 M€) fusionnent. Le spécialiste du capital-investissement dans les cleantech et son alter ego en catégorie amorçage veulent démultiplier leurs moyens.

« C’est très offensif, formule Bernard Maître, fondateur emertec-bisd’Emertec en 2004. Nous voulons une plateforme plus large pour lever et gérer des fonds plus lourds. » Avec un autre objectif : renforcer l’accompagnement des participations, sur le territoire français et en Europe.

Fusion totale à moyen terme

Pour l’instant, les deux marques restent ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.