Le phare du port de Bordeaux attire deux acteurs de l’éolien

Print Friendly, PDF & Email

Nantes Saint-Nazaire, Le Havre, Cherbourg… Plusieurs grands ports ont déjà décroché des projets industriels dans l’éolien offshore, grâce à l’appel d’offres de 3 GW. Bordeaux, avec son Grand port maritime (GPMB), n’a pas encore été retenu par un grand turbinier mais a lancé en juin dernier un appel à candidatures pour accueillir un projet industriel dans le secteur de l’offshore ou/et du terrestre. Deux candidats se sont manifestés : le ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.