Axelera change de président

Print Friendly, PDF & Email

Pierre-Henri Bigeard, 55 ans, est le nouveau président du pôle de compétitivité Axelera, implanté en région Rhône-Alpes et dédié à la chimie et l’environnement, dont il était déjà vice-président chargé de l’innovation et de l’entrepreneuriat. Il est par ailleurs directeur de l’établissement de Lyon de l’IFP Energies Nouvelles.

Cet ingénieur diplômé de l’Ecole nationale supérieure de chimie de Lille a rejoint l’IFP en 1981 en tant qu’ingénieur de recherche au sein de la direction de recherche-développement, dont il prend la direction en 1995. Cinq ans plus tard, il est nommé chef du projet transfert Rueil-Malmaison/Solaize pour l’IFP, puis chargé de mission à la direction générale, avant de devenir en 2005 directeur de l’établissement de Lyon d’IFP Energies Nouvelles.

Pendant son mandant de deux ans à la présidence d’Axelera, il devra poursuivre la stratégie d’innovation orientée marchés mise en place par le pôle depuis deux ans. Dans cet objectif, il va participer à la création de l’Institut du futur Indeed (Institut national pour le développement des écotechnologies et des énergies décarbonées), qui est l‘un des deux premiers Instituts d’excellence en énergies décarbonées sélectionnés récemment par l’Etat. Indeed, porté par Axelera et de nombreux autres partenaires dont l’IFP Energies Nouvelles, est spécialisé dans le chimie et les économies d’énergie et vise un leadership mondial dans le développement de technologies bas carbone au service de l’usine du futur.

Axelera veut également renforcer son offre de services pour mieux accompagner les adhérents dans leur démarche d’innovation et favoriser leur développement économique et international, notamment pour les PME et les TPE.

Labellisé en 2005, le pôle Axelera, à vocation mondiale, se développe autour de 5 thématiques : la chimie au service des marchés d’applications, la préservation des espaces naturels, le recyclage et la recyclabilité des matériaux, la chimie issue du végétal et l’usine du futur. Il compte plus de 200 adhérents et a labellisé 122 programmes de R&D qui ont été financés pour un montant global de 409 M€.