Les nouvelles voitures sont plus « propres »

Print Friendly, PDF & Email

Tous les constructeurs automobiles mondiaux, sauf deux (Land Rover et Dodge), ont rendu cette année leurs nouvelles voitures plus propres, avec des émissions de CO2 en baisse, avec surtout des efforts chez les plus polluants, selon un bilan réalisé par le site britannique spécialisé Clean Green Cars.

Les émissions moyennes d’un nouveau modèle en septembre 2008 étaient inférieures de 4,5% à celles d’une nouvelle voiture de septembre 2007, à 157 grammes par km contre 164 g/km il y a un an – la plus forte réduction jamais enregistrée.

Les plus gros efforts ont été réalisés par les constructeurs qui figurent parmi les plus polluants, Jeep et Subaru, qui partent de si loin qu’ils restent malgré tout parmi les plus gros émetteurs de CO2.

Les constructeurs doivent atteindre un objectif de 130 g/km de CO2 d’ici 2012, un objectif fixé par l’Union européenne et récemment confirmé par le Parlement européen, et qui devrait pouvoir être atteint si le taux de réduction actuel des émissions se maintient.

Les constructeurs les plus propres restent l’italien Fiat, avec seulement 137,61 g/km, suivi de Mini (groupe BMW), Peugeot (140,28 g/km et Toyota (144,82 g/km) et les plus polluants demeurent Jeep, Land Rover et Porsche.

Mais ceux qui ont le plus amélioré leurs taux ont été Jeep – qui a ramené ses émissions moyennes de 255 g/km par modèles neuf l’an dernier à 217 g/km en septembre 2008, soit une baisse de presque 15% — suivi de Subaru qui a réduit les émissions de ses nouveaux modèles de 14,3%, en les ramenant à 199g/km contre 232 g/km.

Voici le classement des améliorations les plus nettes:

1. Jeep : –14,9% à 217 g/km contre 255 g/km.
2. Subaru: –14,3% à 199 g/km contre 232 g/km.
3. BMW: – 11,6% à 160 g/km contre 180 g/km.
4. Mazda -10,7% à 164 g/km contre 184 g/km.
5. Hyundai: – 9,6% à 149 g/km contre 165 g/km.
6. MINI: – 8,3% à 138 g/km contre 151 g/km.
7. Mitsubishi: – 7,8% à 165 g/km contre 179 g/km.
8. Volvo: – 7,4% à 177 g/km contre 191 g/km.
9. Audi: – 7,3% à 175 g/km contre 189 g/km.
10. Peugeot: – 4,8% à140 g/km contre 147 g/km.

Ces résultats montrent une nette amélioration par rapport à ceux d’une étude d’août dernier de la Fédération européenne des transports qui jugeait que les constructeurs n’en faisaient pas assez pour réduire leurs émissions et atteindre les objectifs européens (cf tableau ci-dessous de la fédération européenne).

Mais un autre facteur pourrait venir réduire considérablement les émissions globales des constructeurs : la montée en puissance des voitures hybrides, qui selon un récent rapport d’IBM Consulting envahiront la totalité du parc d’ici 2020, tous les modèles présentant un degré ou un autre d’hybridation. Et une autre analyse récente du consultant Christopher Giliberti estime que les modèles hybrides représentreront 17% des ventes mondiales de voitures en 2010.