Les Esco chinoises ont besoin d’un second souffle [Etude]

Print Friendly, PDF & Email

La Chine est certes championne du monde des émissions de CO2 mais fait aussi des efforts d’efficacité énergétique. En témoigne une étude bien documentée de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) parue hier et consultable ci-dessous. Consacrée aux Energy service companies (Esco) du pays, elle pointe leur croissance spectaculaire. Au nombre de 1 400 en 2011, ces prestataires sont passés à environ 7 000 en 2020 et les investissements (19,2 Mds$, +12,3%) concentrent 59% du marché mondial. 

Le secteur a longtemps été porté par la croissance économique du pays et par le besoin de renouveler les équipements de production en améliorant leur performance énergétique au passage. L’AIE estime que sans ses Esco, la Chine aurait ...

 

Article précédentSolaire : l’OMC donne raison aux Etats-Unis contre la Chine
Article suivantRénovation énergétique : le défi de la massification [EnerJmeeting]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here