La biomasse « sujet central » des futures PPE et SNBC

Print Friendly, PDF & Email
Hôtel de Roquelaure © Pline, Wikimedia Commons

A partir de la rentrée, les pouvoirs publics commenceront à préparer la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) à l’horizon 2033 avec un point intermédiaire en 2028. Elle succèdera à la planification actuelle pour 2023 et 2028. Un projet de loi doit être prêt à l’automne 2022, pour un examen puis un vote au Parlement à l’été 2023, puisque l’exercice est désormais sous contrôle de la représentation nationale. C’est le calendrier que prévoit Olivier David, chef de service Climat et efficacité énergétique à la DGEC, lors du Forum Enerpresse organisé aujourd’hui à Deauville en Normandie.

Le gouvernement va notamment devoir intégrer les nouveaux objectifs européens de baisse de la consommation en 2030, soit – 55% des émissions de CO2 par rapport à 1990 au lieu de -40%. « Ce n’est pas un ajustement mais bien un changement considérable, considère Olivier David, précisant qu’une quinzaine de règlements européens arrivent le 14 juillet ».

La biomasse enjeu central

Parmi les nombreux ...

Article précédentLe budget pour MaPrimeRenov’ rallongé
Article suivantL’agenda de la transition énergétique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here