Bertrand, radars, recours : quel avenir pour l’éolien en France ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Siemens Gamesa)

Le soutien de l’Etat à l’éolien terrestre est-il en train de s’affaiblir ? Seule certitude, le gouvernement souffle le chaud et le froid sur cette énergie de plus en plus médiatisée et politisée. Moins d’un mois après avoir livré un plaidoyer résolument pro-éolien, le même gouvernement élargit de 30 à 70 kilomètres le périmètre autour des radars militaires au sein duquel il faudra l’autorisation de l’Armée pour implanter de nouvelles installations. Une décision prise alors que le sujet s’impose progressivement comme un marqueur sur la scène politique.

L’Armée prime

Les discussions sur l’opportunité d’éloigner les parcs éoliens des radars militaires duraient déjà depuis plusieurs semaines. Face à Florence Parly, ministre des Armées, Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique, ...

Article précédentLes certificats de production de biogaz vont devoir rassurer
Article suivantRecharge électrique : la fin des stations-services ?