Hymoov avance sur la « pyro » à base de déchets de bois

Print Friendly, PDF & Email

Finalement titulaire d’une dérogation en décembre dernier pour jouer dans le bac à sable réglementaire de la Commission de régulation de l’énergie, le nantais Hymoov se lance dans le développement de projets de production de syngas à partir de déchets de bois avec, pour débouché, la production de méthane pour commencer, d’hydrogène ensuite. La co-entreprise a été créée en janvier par John Bilheur, dirigeant d’Iremia, un producteur de bois-énergie basé à Nantes (15 personnes), et par Idea, une importante société de logistique (1 400 collaborateurs) de Loire-Atlantique qui souhaite anticiper sur la mobilité décarbonée.

Dans l’écoparc d’Idéa à Montoir-de-Bretagne près de Saint-Nazaire, les deux associés préparent ...

Article précédentL’énorme loupé de l’Opecst sur l’hydrogène
Article suivantOù en est le plan solaire des lycées d’Ile-de-France ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here