Pourquoi Akuo Energy met en pause son projet éolien en Australie

Print Friendly, PDF & Email
(@GraniteHillswindfarm)

On en sait plus sur les raisons qui ont conduit Akuo Energy à geler son projet éolien Granite Hills de 132 MW en Australie, près de Nimmitabel en Nouvelle-Galles du Sud. « Ce projet s’inscrit dans un écosystème où il n’était pas forcément attendu. Nous le suspendons pendant 6 mois et arrêtons temporairement les réunions avec l’instance consultative locale, explique Jean Ballandras, directeur des activités Asie-Pacifique d’Akuo Energy. Nous devons mener un nombre important d’études, en particulier au plan environnemental et culturel – la recherche d’artefacts aborigènes par exemple – et le rythme se révèle moins linéaire que prévu ». 

Dans la lettre récemment adressée au Department of planning, industry and environment de l’État, Akuo fait part de sa décision de ne plus poursuivre la consultation publique engagée avec la Granite Hills wind farm community, c’est-à-dire surtout les riverains. La ferme éolienne était initialement dimensionnée à 32 turbines et a été ramenée à 23 appareils portés à 230 mètres de hauteur l’année dernière pour, entre autres motifs, mieux s’éloigner des habitations. Jean Ballandras fait remarquer qu’en Australie, « rien n’est négociable dans le développement des projets et qu’Akuo Energy ne veut en aucun cas être taxé de laxisme ».

« Rien à voir avec la crise Covid-19 »

S’il confirme donc la suspension, Akuo Energy s’inscrit ...