La France était le deuxième marché EnR européen en 2018

Print Friendly, PDF & Email

Le baromètre EurObserv’ER a répertorié les principaux indicateurs socio-économiques des filières d’énergies renouvelables électriques et thermiques pour chaque pays d’Europe. Il contient les chiffres traditionnels des capacités installées et des productions par chacune des filières EnR. L’éolien et l’hydroélectricité se partagent ainsi plus des deux tiers de la production d’électricité renouvelable en Europe. Suivent la biomasse (18%) et le solaire. Dans la chaleur, la biomasse prédomine sans contestation (76,6%).

Près de 20 Mds€ de CA en France

Le chiffre d’affaires du secteur des énergies renouvelables en Europe atteignait près de 160 Mds€ en 2018 (+10%), dont ...

19,83 Mds€ en France, le deuxième marché du continent. L’Allemagne était devant avec 35,51 Mds€, dont près d’un tiers sur le segment éolien, à la peine sur terre mais dynamique en mer ; l’Espagne arrive troisième avec 15 Mds€ et présente, à l’instar de la France, une contribution significative des pompes à chaleur.

En 2018, le secteur des énergies renouvelables employait en France 151 600 personnes (+8%). Cela place le pays au troisième rang derrière l’Allemagne (263 700) et l’Espagne (167 100) mais devant le Royaume-Uni (131 900, dont une fraction significative, 82 800 emplois, uniquement dans la filière éolienne). Le premier employeur du secteur dans l’Hexagone était le secteur des pompes à chaleur (41 200) suivi de la biomasse (31 100) et des biocarburants (29 100). L’éolien arrive quatrième (15 700) puis le photovoltaïque (15 000), l’hydroélectricité (10 500), le biogaz (4 200), les déchets (2 100), le solaire thermique (1 800), et la géothermie (900).

Le rapport calcule également les levelized costs of energy (LCOE) pour chaque technologie renouvelable. Sans surprise, l’hydroélectricité est la mieux placée suivie de la biomasse en génération d’électricité et de chaleur. A noter que l’éolien terrestre et le solaire photovoltaïque affichent des coûts proches de ceux de référence (entre 80-100€/MWh).

  • Retrouvez l’intégralité du Baromètre d’EurObserv’ER ci-dessous (ici en PDF) :