Hydrogène vert : Lhyfe veut déployer vingt électrolyseurs en quatre ans

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Afhypac)

Trois mois après son premier projet, Lhyfe se prépare à les multiplier. Cette start-up fondée en 2017 à Nantes se présente comme un « producteur et fournisseur d’hydrogène 100% vert pour la mobilité et l’industrie ». Elle vise le déploiement en 4 ans de 20 électrolyseurs, que lui fournira le fabricant ...

norvégien Nel, avec qui elle vient de signer un accord-cadre.

60 MW supplémentaires

Lhyfe, qui a levé 8 M€ fin 2019, a déjà commandé en février dernier à Nel un premier électrolyseur, qui produira de l’hydrogène à partir de 2021 à Bouin en Vendée. Approvisionné en électricité éolienne, il alimentera dans un premier temps des flottes de bus et de bennes à ordures ménagères. Avec une capacité de 300 kg/j au début, puis jusqu’à 1 tonne éventuellement en fonction de la demande. Les 20 électrolyseurs supplémentaires, qui représentent une capacité totale de 60 MW, sont destinés à d’autres projets « en France et à l’international », précise Lhyfe à GreenUnivers, sans en dévoiler plus. Si ce n’est que ces projets en sont à différents stades de développement et que « plusieurs sont prévus dans le Grand Ouest de la France ». Quoi qu’il en soit, l’entreprise affirme vouloir produire de l’hydrogène « directement à partir d’énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque…) », y compris à moyen terme en mer, au milieu des fermes offshore.