La lente progression des EnR dans le mix énergétique français [Rapport]

Print Friendly, PDF & Email
© CGDD

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié son rapport 2018 sur les chiffres-clés de l’énergie. Le secteur des transports est le plus énergivore, avec 46,1 Mtep consommés, devant le résidentiel (40,5 Mtep) et l’industrie (26,5 Mtep).

Les EnR restent en-dessous des objectifs

Les énergies renouvelables représentent 11,4% de la consommation d’énergie primaire, dont 4,3% pour le bois-énergie. Cela donne ...

29,7 Mtep, soit un peu plus qu’en 2017 (28 Mtep). Dans la production primaire d’électricité, les EnR représentent 27,7 Mtep (dont 38,3% de biomasse). La production française d’énergie primaire atteint 138 Mtep en 2018, soit +4,2% par rapport à 2017 ; elle s’élève à 27,7 Mtep pour les EnR, dont 38% de biomasse et 20% d’hydraulique. Mais la part des EnR dans la consommation finale brute en 2017 (16,1%) reste en-dessous de l’objectif fixé en 2009 (19,5%).

Devant le gaz dans les réseaux de chaleur

© CGDD

En 2017, le bouquet énergétique des réseaux de chaleur se compose à 22% de biomasse et à 5% de chaleur aéro/géothermique ou solaire. C’est la première fois que les EnR, en progression depuis 2007, dépassent (de peu) le gaz naturel pour la production de chaleur ; les deux énergies assurent 78% de la production totale.  

Consulter ci-dessous l’édition 2019 des chiffres-clés de l’énergie du CGDD (ici en PDF) :