Dunkerque : le vainqueur est… EDF RE, accompagné par Innogy et Enbridge

Print Friendly, PDF & Email
Parc éolien en construction d’East Anglia One (c) Romain Chicheportiche

C’est la fin du suspense et accessoirement de la machine à rumeurs qui tournait à plein régime ces dernières semaines. En déplacement à Saint-Nazaire, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a désigné ce matin le consortium EDF RE – Innogy -Enbridge lauréat de l’appel d’offres éolien en mer de Dunkerque pour la construction d’un parc de 600 MW. Situé à plus de 10 km de la côte, il fournira l’équivalent d’environ 40% des besoins en électricité du département du Nord. Il devrait entrer en service en 2026. Les partenaires, prévenus hier soir par le MTES, prévoient de saisir la Commission nationale du débat public dans les mois à venir, pour étendre une concertation qu’ils affirment déjà engagée avec les collectivités locales et les associations.

EDF triomphant

C’est donc finalement EDF, déjà lauréat des trois parcs attribués en 2012 (Fécamp, Courseulles et Saint-Nazaire), qui aura de nouveau remporté cet appel d’offres éolien en mer très disputé, sept offres fermes ayant été déposées, avec un prix de l’énergie moyen de 51€/MWh. EDF a gagné avec un prix inférieur à 50€/MWh mais le niveau exact n’est pas précisé, au motif que le projet, basé sur les prix de marché, ne consommera pas d’argent public.

Le ministre a précisé que « plusieurs offres proposaient un prix inférieur à 50 €/MWh. De fait, c’est ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.