« Si on ferme Cordemais, on ne tient pas le réseau »

Print Friendly, PDF & Email
(c) EDF

Alors que la fermeture des centrales à charbon françaises était prévue en 2022, conformément à l’engagement de campagne du candidat Emmanuel Macron, au moins l’une d’entre elles devrait résister à cette promesse. La prolongation d’activité de la centrale de Cordemais (Loire-Atlantique) semble désormais inévitable pour des raisons de sécurité d’approvisionnement. Sa conversion à la biomasse est l’une des pistes privilégiées par le gouvernement pour ne pas perdre totalement la face.

Le rapport clé de RTE

Le gouvernement va pouvoir avancer dans sa réflexion sur le devenir de la centrale à charbon de Cordemais. François de Rugy a reçu ...