Finance verte : on est encore loin du compte [Etude]

Print Friendly, PDF & Email

Bien que les « fonds verts » se multiplient, le manque de financement est le premier obstacle à la transition énergétique identifié par Mazars. Dans un récent rapport, le cabinet d’audit et de conseil constate que les acteurs financiers conservent une attitude très conservatrice à l’égard des investissements « verts », c’est-à-dire liés au développement durable, en décalage par rapport aux autres acteurs économiques.

Les énergies fossiles largement plébiscitées

Mazars a interrogé 270 dirigeants et décisionnaires sur leurs intérêts et leurs actions en faveur de la transition énergétique. Ils sont issus de ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.