Finance verte : on est encore loin du compte [Etude]

Print Friendly, PDF & Email

Bien que les « fonds verts » se multiplient, le manque de financement est le premier obstacle à la transition énergétique identifié par Mazars. Dans un récent rapport, le cabinet d’audit et de conseil constate que les acteurs financiers conservent une attitude très conservatrice à l’égard des investissements « verts », c’est-à-dire liés au développement durable, en décalage par rapport aux autres acteurs économiques.

Les énergies fossiles largement plébiscitées

Mazars a interrogé 270 dirigeants et décisionnaires sur leurs intérêts et leurs actions en faveur de la transition énergétique. Ils sont issus de ...

Article précédentPourquoi InfraVia investit dans Reden Solar et va continuer à le faire
Article suivantVE : Les Hautes-Alpes déploient un réseau de bornes de charge