PPE : feu vert pour l’éolien terrestre, orange pour le marin

Print Friendly, PDF & Email
Installation des éoliennes en mer. (Crédit : wpd offshore)

C’était attendu mais c’est désormais certain, le projet de PPE 2023-2028 a le mal de mer. Il prévoit peu de volume pour l’éolien offshore dans dix ans (entre 4,7 GW et 5,2 GW) et cadence parcimonieusement les appels d’offres : aucun pour le posé en 2021 et 2022 et, à partir de 2025, 500 MW à arbitrer avec la version flottante. « C’est forcément une déception. Les ambitions sont bien en deçà des souhaits de la filière et des régions. Je pense que les objectifs actuels pâtissent des interrogations persistantes sur le prix de l’éolien en mer. Le gouvernement ne veut pas s‘engager avant d’avoir des certitudes », explique Vincent Balès, directeur général de WPD Offshore & Solar France.

La laborieuse renégociation tarifaire en 2018 sur les projets de 2012 et 2014 a ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.