L’éolien en mer, naufragé de la PPE

Print Friendly, PDF & Email
Crédit Orsted (ex Dong Energy)

Avec l’efficacité énergétique, l’éolien en mer est le grand perdant de la nouvelle politique énergétique française présentée ce matin par Emmanuel Macron et déclinée sous la forme d’une Programmation pluriannuelle pour 2023 puis 2028. Dans cinq ans, le gouvernement prévoit 2,4 GW de puissance installée pour l’offshore (ce qui est moins que dans la précédente version de la PPE, qui visait 3 GW…) avec un doublement cinq ans plus tard en 2028. « Le compte n’y est pas », considère Pauline Lebertre, déléguée générale de France Energie Eolienne.

L’association ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.