Accenta associe le stockage géothermique et l’intelligence artificielle

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Unilever)

On connaissait la géothermie associée aux grands bâtiments, voici la même en version augmentée : l’hiver, les calories sont classiquement prélevées dans le sol via des sondes profondes ; l’été, les excédents de chaleur des bâtiments sont stockés dans ces mêmes sondes et récupérés plusieurs mois plus tard. Accenta, start-up basée à Palaiseau (Essonne), sur le plateau de Saclay, travaille en ce moment à la commercialisation de ce procédé, issu des travaux du Centre Efficacité énergétique des Systèmes, de Mines ParisTech (Armines) et du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières).

La géothermie bon marché ? 

« Notre solution est en cours de déploiement dans des projets immobiliers et industriels, dans le neuf pour l’instant, en association avec des entreprises des services énergétiques et des bureaux d’études », annonce Pierre Trémolières. Fondateur d’Accenta en 2016, il anticipe ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.