Plan de rénovation énergétique : les bonnes idées (et les moins bonnes)

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Optiréno)

Pour que les particuliers engagent des travaux de rénovation énergétique, trois conditions doivent être réunies : que ce soit simple, abordable financièrement et que les entreprises prestataires inspirent confiance », explique Audrey Zermati, directrice de la stratégie du Groupe Effy, spécialiste des économies d’énergie. Cette professionnelle utilise cette grille de lecture, fondée sur l’expérience de sa société sur le terrain, pour analyser le plan gouvernemental de rénovation énergétique présenté vendredi 24 novembre. Ce qui lui inspire un sentiment globalement favorable, mais avec des réserves.

Le guichet unique, non, la communication, oui  

Côté simplicité, Audrey Zermati apprécie en particulier la transformation du CITE (Crédit d’impôt transition énergétique) en prime en 2019 et les convergence des critères techniques d’éligibilité entre le CITE et les Certificats d’économies d’énergie. La création d’une marque nationale de la rénovation, que les acteurs publics et privés pourront utiliser évoque positivement, selon Audrey Zermati, le « Green deal » britannique de 2013. En revanche, le retour de l’idée du guichet unique, apparue en 2015, suscite surtout du scepticisme. « L’enjeu est plutôt que ...