« CRE4 », session 2 : un tarif historiquement bas sur les projets de plus de 5 MW, Langa leader

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Cap Vert Energie)

Quelque 77 projets ont été sélectionnés lors de la deuxième session de l’appel d’offres CRE4*. Le prix moyen ressort à 63,9€/MWh pour l’ensemble des dossiers mais descend à 55,5€/MWh sur les 21 projets les plus puissants, situés entre 5 et 17 MW. Sur ce segment, le tarif moyen était de 62,5 €/MWh lors du round de février. Si le prix moyen du MWh continue à baisser à ce rythme au fil des périodes, il sera négatif dans quelques années… Lors de la session précédente, le prix plancher du cahier des charges était de 50€/MWh, il est à 48€ et descendra à 42€ lors du 6e round, si le ministère ne décide pas d’accélérer la baisse entre-temps.

Un fort effet concurrence

« Par le passé, les développeurs calculaient leurs coûts d’exploitation et proposaient un tarif pour assurer la pérennité des projets. C’est presque l’inverse aujourd’hui : ils déterminent leurs tarifs de façon à être lauréats et peaufinent ensuite leurs business models », explique Sébastien Philadelphe, chargé d’affaires du groupe Langa. Ce développeur-exploitant a décroché pas moins de 72,7 MW sur les 500 MW proposés. Mais la latitude sur les modèles d’affaires s’explique aussi par ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.