La RATP investit dans Communauto à Paris

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Communauto)

RATP Capital Innovation, la jeune filiale de la RATP dédiée à l’investissement dans les nouvelles mobilités, a choisi Communauto pour son premier deal. Plus précisément, elle prend une participation minoritaire dans la filiale parisienne de l’acteur canadien, fondé en 1994 à Québec. En septembre 2016, le constructeur automobile PSA a investi, lui, dans la maison-mère.

Installée depuis 2012 dans la capitale française, Communauto propose environ 135 Toyota Yaris hybrides en libre-service dans près d’une centaine de stations à Paris et en petite couronne, pour une demi-heure ou plusieurs jours. A la différence d’Autolib’ qui fait de l’autopartage en trace directe, Communauto base son offre sur de l’autopartage en boucle, qui suppose de ramener le véhicule à son emplacement d’origine. « Nous avons estimé que l’autopartage en boucle était plus complémentaire aux transports en commun, tandis que l’autopartage en trace directe représente plutôt une concurrence », explique un porte-parole de la RATP.

L’Ile-de-France propice aux expérimentations

L’Ile-de-France, territoire historique de la RATP, est particulièrement propice au développement de la mobilité partagée : des start-up spécialisées dans le covoiturage courte distance y font leurs armes, telles que...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.