CAM Énergie, bras « renouvelables » du Crédit Agricole, prend une nouvelle dimension

Print Friendly, PDF & Email
Olivier Gleize (à gauche) et Jean-Paul Mazoyer
Olivier Gleize (à gauche), DG de CAM Energie, et Jean-Paul Mazoyer, Président

Née à Tarbes d’une collaboration inédite entre la caisse régionale Pyrénées Gascogne du Crédit Agricole et Olivier Gleize, CAM Énergie accueille à son capital 13 autres caisses régionales, représentant plus d’un tiers du territoire national. La PME, spécialisée dans la conception de bâtiments durables et la construction d’installations EnR, récupère au passage 24 millions d’euros pour développer son portefeuille d’actifs.

camUn réseau d’apporteurs d’affaires

Ingénieur de formation, Olivier Gleize a créé en 2003 sa société de conseil et maîtrise d’œuvre en économie d’énergie et EnR, Gleize Énergie. Son rapprochement, en 2008, avec la caisse Pyrénées Gascogne du Crédit Agricole a donné naissance à CAM Énergie, détenue à 100% par la banque. L’entreprise, qui compte désormais 90 salariés, opère dans la production d’énergies renouvelables et le bâtiment durable. Après six ans, et plus de ...

 250 M€ investis, elle prend une dimension nouvelle en accueillant à son capital 13 autres caisses régionales du Crédit Agricole*.

Outre les 24 millions d’euros fraîchement apportés, CAM Énergie gagne avec cette opération de nouveaux apporteurs d’affaires, répartis sur tout l’Hexagone. En effet, « les agences régionales, au courant des projets sur leur territoire, pourront en informer CAM Énergie », assure Jean-Paul Mazoyer, président du Conseil d’administration de CAM Énergie et directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne.

Les amis pour stratégie ?

Visiblement attaché à ses « copains », Olivier Gleize indique avoir pris une participation au capital d’une plateforme de crowdfunding spécialisée dans la transition énergétique, pilotée par un ami. De même qu’il songe à « s’associer à des copains plus avancés en la matière » pour vendre son énergie verte sur le marché dans le cadre du nouveau mécanisme de rémunération des énergies renouvelables marché + prime.

Développeur multi-énergies

CAM Énergie exploite aujourd’hui un parc EnR de 80 MW installés– dont 70 MW de photovoltaïque – et compte développer à court terme un portefeuille d’actifs de 200 MW supplémentaires. L’entreprise a remporté 30 MW lors de l’appel d’offres solaire CRE3 (<250 kW) et 4 MW à la première tranche 2015/2016 de l’appel d’offres simplifié (100-250 kW). Elle indique également avoir de « grosses opportunités dans l’éolien terrestre » et prévoit de mettre en service une installation de méthanisation de 1 MW au cours de l’année 2016. L’entreprise a aussi une agence au Chili pour surveiller les opportunités dans l’hydroélectricité. Enfin, Olivier Gleize indique être un grand acheteur de projets « ready to build ». En 2015, CAM Énergie a généré 25 millions d’euros de chiffre d’affaire en production d’énergie.

Projet du siège social du Crédit Agricole Sud-Rhône Alpes
Projet du siège social du Crédit Agricole Sud-Rhône Alpes

Maîtrise d’oeuvre dans le bâtiment durable

13 millions d’euros ont également été générés par la vente de services dans les EnR et le bâtiment durable. Dans ce dernier secteur, Gleize Energie, devenue filiale de CAM Energie, a notamment remporté, en partenariat avec Vinci et Valode & Pistre Architectes, la construction de l’Airbus Group University Campus à Blagnac (31), un centre de formation dédié aux managers du groupe Airbus. Le Crédit Agricole est également un client récurrent : Gleize Energie est d’ailleurs maître d’œuvre Fluides pour les deux nouveaux sièges bordelais et grenoblois du groupe.

*Alsace Vosges, Alpes Provence, Centre Est, Centre Loire, Centre Ouest, Champagne Bourgogne, Franche Comté, Charente-Maritime Deux-Sèvres, Lorraine, Normandie-Seine, Provence Côte d’Azur, Sud Rhône Alpes et Val de France.