Eolien offshore : Siemens met un pied à Taïwan

Print Friendly, PDF & Email
Projets de Formosa Wind Power (Source: 4COffshore)
Projets de Formosa Wind Power
(Source: 4C Offshore)

Le premier turbinier mondial fournira en 2016 les deux premières éoliennes offshore de Taïwan. Une fois la phase de test écoulée, l’allemand pourrait prétendre à un contrat de 120 MW supplémentaires.

Formosa Wind Power, développeur du projet éponyme de ferme offshore au large de Taïwan, a signé cette semaine un accord avec le turbinier allemand pour la fourniture de deux éoliennes de 4 MW unitaires destinées à être testées en mer à partir de 2016. La ferme doit ensuite être étendue pour atteindre 128 MW de puissance d’ici à 2018 (Formosa 1 OWF sur le schéma). Formosa Wind Power développe également un deuxième projet de ferme éolienne offshore (Formosa 2 OWF) de 150 MW.

Programme étatique

Formosa Wind Power a été retenu en 2013 par le ministère taïwanais des Affaires économiques, aux côtés d’un autre développeur – Fuhai Wind Farm –, pour tester entre 4 et 6 turbines éoliennes offshore au large de Miaoli d’ici à 2015. Les deux compagnies ont reçu chacune 2, 5 milliards de nouveaux dollars de Taiwan (73 M€) pour financer leurs démonstrateurs. Fuhai ambitionne de son côté de développer un parc de 250 MW, en trois phases, mais aucun pilote n’est à l’eau pour l’instant.

Taïwan veut installer 600 MW de capacité éolienne offshore d’ici à 2020, et 3 GW d’ici à 2030. En raison des relations tendues entre Taïwan et la Chine, les développeurs taïwanais n’ont pas le droit de recourir à des entreprises chinoises pour des projets d’infrastructures, ce qui laisse le champ libre aux acteurs européens.

Projets éoliens offshore à Taïwan (Source : 4COffshore)
Projets éoliens offshore à Taïwan
(Source : 4C Offshore)