Hausse des dépenses liées à l’environnement dans les entreprises (étude)

Print Friendly, PDF & Email

La crise va-t-elle freiner les investissements verts des entreprises ? Non, selon une étude du cabinet d’analyse britannique Verdantix publiée aujourd’hui. Les dépenses de fonctionnement et les investissements des grandes entreprises françaises (au moins 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires) liés à l’environnement et au développement durable vont passer de 4,4 milliards d’euros en 2011 à 7 milliards en 2015, soit un rythme de croissance annuel moyen de 11%.

Un bémol toutefois : ces résultats supposent une croissance économique nationale de 1,5 à 2,1% par an dans les cinq prochaines années, précise Verdantix. Or Bercy anticipe une progression du PIB de seulement 1% en 2012, et la Commission européenne, encore plus pessimiste, a récemment abaissé ses prévisions pour la France à 0,6% en 2012 et 1,4% en 2013.

Si les montants annoncés ne seront peut-être pas atteints pour cause de crise, cela ne devrait pas affecter les grandes tendances. Ainsi, par secteurs, ce sont les « utilities » (production d’électricité et de gaz, gestion de l’eau et des déchets) qui investiront le plus dans l’environnement en 2012 : 711 millions de dollars, soit 11% du total des dépenses. Arrivent ensuite le secteur du bâtiment et de la construction (697 millions de dollars, 10,6% du total) puis celui du pétrole et gaz (620 millions de dollars, 9,5% du total).

Les grandes entreprises vont surtout investir dans des projets liés à l’efficacité énergétique : sur la période 2010-2015, les dépenses pour la gestion de données sur l’énergie et le carbone bondiront de 18% par an en moyenne pour atteindre 473 millions d’euros en 2015 selon Verdantix, celles liées à l’efficacité énergétique des bâtiments de 16% et celles pour le déploiement du smart grid de 16% également.

* : Ces résultats sont basés sur l’analyse des dépenses de 278 entreprises françaises ou filiales françaises de groupes étrangers de tous les secteurs d’activité et sur une analyse de plus de 1 000 projets liés à l’environnement et au développement durable lancés par de grandes entreprises.