Avob s’attaque au gaspillage énergétique des ordinateurs

Print Friendly, PDF & Email

PCSavez-vous que votre ordinateur gaspille de l’énergie en permanence ? Le problème est crucial alors que 2% des émissions globales de CO2 sont imputables aux technologies de l’information et de la communication. Et ce chiffre risque de doubler à l’horizon 2020 si rien n’est fait, selon le rapport Smart 2020 de l’organisation britannique Climate Group.

Une start up de Boulogne-Billancourt (92), Avob (Alternative Vision Of Business), apporte une réponse grâce à Avob Efficient Power, un logiciel capable d’optimiser la consommation électrique en fonction de l’utilisation réelle.

Concrètement, la consommation électrique d’un ordinateur est constante, quelle que soit son utilisation. Qu’une personne utilise 30 ou 80% de la capacité de calcul du processeur, ce dernier développe dans tout les cas 100% de sa puissance, et donc 100%  de sa consommation énergétique.

Le principe du flux tendu

Le concept consiste à moduler la puissance du processeur en fonction des besoins de l’utilisateur. « Notre logiciel se base sur le principe de flux tendu », explique Pierre Duchesne, fondateur et président d’Avob. Le projet, mené avec 3 autres ingénieurs de l’Ecole Centrale d’Electronique de Paris, a mûri plus de trois ans avant la création de la société et le début de la commercialisation en avril 2009.

La solution vise pour l’instant les entreprises, et d’abord celles qui disposent de grands parcs informatiques. Un audit obligatoire de la consommation énergétique est réalisé en amont afin que le logiciel colle parfaitement aux besoins et aux objectifs d’économies. Un système de veille intelligente est aussi associé à l‘offre. Utile quand on sait que 50% des utilisateurs n’éteignent jamais leur ordinateur, ce qui consomme de l’électricité inutilement.

75% d’économie au ministère de la Culture

Un projet pilote a été réalisé au printemps dernier au ministère de la Culture sur 2 000 ordinateurs. Résultat : une baisse de 75% de la facture énergétique.

Avob a signé des alliances technologiques avec les grands groupes informatiques comme Cisco, Intel ou Microsoft. Le système est ainsi compatible avec de nombreux équipements. Aujourd’hui uniquement sous Windows, un développement Mac est dans les cartons et également, à terme, une version grand public.

La société a équipé 500 000 postes et annonce un chiffre d’affaires de 500 000 euros pour son premier trimestre d’activité. Elle vise un développement international dans les prochains mois.

Un marché gigantesque

Soutenue pour l’instant par des business angels et Oséo, Avob envisage de lever des fonds mi-2010, « entre un million et trois millions d’euros », selon Pierre Duchesne.

Forte de son innovation, Avob n’est pas seul sur le marché. D’autres sociétés proposent notamment des systèmes de veille intelligente avec différentes approches.

En France, Inventiv Security commercialise sa solution Hibernatus, un système de gestion de veille qui met en hibernation les ordinateurs lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Aux Etats-Unis, les groupes Verdiem et 1E développent des services similaires. Verdiem, par exemple, a déjà équipé plus d’un million d’ordinateurs et vient de signer un contrat de 15 000 licences avec Cadbury.

Gain compétitif pour les entreprises et gain environnemental pour la planète, le marché est potentiellement énorme. Une étude du cabinet Forrester estimait le parc d’ordinateurs à un milliard dans le monde en 2008.  Et en prévoyait deux milliards en 2015.

Alexandre Simonnet