A Vancouver, une éolienne panoramique made in France

Print Friendly, PDF & Email

sigma_panoramique1Une vue à 360° sur le baie de Vancouver : c’est le paysage offert aux visiteurs qui grimperont dans la plate-forme panoramique de la toute nouvelle éolienne installée dans la ville canadienne, à l’occasion des prochains Jeux olympiques d’hiver.

Si la turbine est un modèle (le LTW77, d’une puissance de près de 1,5 MW) de la société Leitwind, filiale du groupe italien Leitner Technologies,  c’est une entreprise française, Sigma Composite, qui a conçu la plate-forme d’observation. Cette PME, implantée à Veyrins (Isère), est spécialisée dans les cabines téléportées et autres funiculaires qu’elle exporte dans le monde entier.

A Vancouver, la cabine de Sigma est perchée au sommet de l’éolienne, à 64 mètres de hauteur. On y accède par un ascenseur situé dans le mât. Grâce à ses panneaux vitrés, elle offre une vue panoramique et tourne en même temps que la nacelle de l’éolienne.

Conçue en Isère, la cabine plateforme a été expédiée en sous-ensembles au Canada et assemblée sur place en août.

Article précédentA123 Systems, une star des cleantech enfin en Bourse (Premium)
Article suivantL’éolien offshore = 17% de l’électricité européenne en 2030 ?

2 COMMENTS

  1. Dans toute éolienne contemporaine: nacelle et rotor tournent! Le rotor pour fabriquer de l’énergie, la nacelle pour se positionner face au vent très cher charlo. Sachez que le vent ne vient pas toujours de la même direction.

  2. J’espere que la nacelle de l’eolienne ne tourne pas!!! Sinon il n’y a pas bcp d’interet pour produire de l’energie!
    Ca doit etre le rotor plutot, qui lui, tourne

Comments are closed.