L’Espagne va refermer les vannes des subventions à l’éolien pour 2010

Print Friendly, PDF & Email

Les objectifs d’énergies renouvelables de l’Espagne pour 2010 sont déjà quasiment atteints, ce qui pourrait pousser le gouvernement à interrompre bientôt l’enregistrement de nouveaux parcs éoliens ayant droit à des subventions, selon le ministère.

Ces généreuses subventions fournissent un confortable cash-flow assuré à des groupes comme Iberdrola Renovables, Acciona et le portugais EDP Renovaveis.

Les parcs éoliens déjà projetés en Espagne pour les 3 ans à venir — des projets déjà enregistrés — ont une capacité totale de 3 GW.

En incluant ces nouveaux projets, l’objectif d’énergie éolienne du gouvernement espagnol pour 2010, soit 20,155 GW de capacité d’énergie éoliennes installée dans le pays, sera atteint à plus de 90%, a indiqué le ministère. Dès qu’il sera rempli à 100%, les enregistrement de nouveaux parcs seront stoppés ainsi évidemment que leurs subventions.

Actuellement, l’Espagne compte 17 GW de parcs éoliens installés, qui lui fournissent 11% de sa consommation d’électricité.

Ces objectifs pourraient cependant être révisés dans le cadre d’un projet de réforme des règles sur les énergies renouvelables prévu dans les 10 semaines.

Les projets enregistrés d’énergie solaire ont eux déjà atteint l’objectif annuel de 500 MW fixé par le gouvernement, et le robinet des subventions solaire est donc déjà refermé.

Par ailleurs, le groupe éolien espagnol Acciona a expliqué qu’il s’attend à une baisse de 20% des coûts des éoliennes grâce à la production croissante dans des pays comme la Chine et la Corée du Sud. Un avis donné par son PDG Esteban Morras lors d’une conférence à Madrid et publié par l’agence Reuters. Mais cela dépendra aussi de la demande, a-t-il souligné,  jugeant indispensable que le prix des éoliennes baisse pour assurer l’avenir du secteur, surtout si le maintien des subventions est incertain.

Le directeur d’Endesa a lui souligné que les pics de la demande des mois passés avaient fait bondir de 20% les prix des turbines.

L’association espagnole de l’éolien fait elle valoir que l’Espagne aura besoin de 45 GW d’énergie éolienne, avec 5 GW qui pourraient être installés offshore, si elle veut parvenir à l’objectif européen de 20% d’énergies renouvelables pour 2020.

Article précédentTaxe carbone : la France hésite, la Suède pousse
Article suivantEolienne flottante en Norvège, avec des groupes français

2 COMMENTS

  1. Ils ne sont jamais contents ces éoliens. Il ont déjà 17Gw installés et maintenant ils en veulent 45 !
    Dire que nos barrages ont le prix de l’électricité bien plus bas que celui des éoliennes et produisent une électricité de « meilleure qualité ». Ils assurent 12% de notre production sans  » faire de cinéma ».
    Les Espagnols ont atteint la limite du système. Ils risquent de mettre leur réseau en danger et le nôtre par la même occasion.
    La consommation électrique baisse de 10%. Il y a surproduction et pourtant le prix pour le consommateur ne baisse pas. L’électricité ne répond pas aux lois du marché !
    Il y a fort à parier que nous entrons dans une aire de surproduction électrique et d’inflation du tarif. Sur le marché d’échange l’électricité baisse pourtant car aucun pays n’ a besoin des excédents de son voisin.
    Produisons plus pour produire plus !
    C’est à n’y rien comprendre.

Comments are closed.