Le référendum éolien de Nomeny est sans appel

Print Friendly, PDF & Email
(c) Statkraft

Le référendum local organisé le 15 mai par les élus de la municipalité de Nomeny, en Meurthe-et-Moselle, concernant le projet de parc éolien a rendu son verdict. Les votants ont décidé à une écrasante majorité de ne pas donner suite à la proposition de Vélocita, filiale du groupe chinois Envision. Une opposition nette qui tue dans l’œuf ce projet, mais le maire de la ville cherche déjà d’autres alternatives énergétiques.

Rejet massif

Pour que le référendum soit validé, au moins la moitié des inscrits sur les listes électorales devaient se rendre aux urnes pour ...

 

Article précédentMobilisé par RepowerEU, où en est le Fonds pour l’innovation ?
Article suivantLa Banque des Territoires finance les premières stations hydrogène corses