Les défis de l’éolien flottant [Time to Change]

Print Friendly, PDF & Email
Echanges sur l’éolien flottant lors de Time to change. (@Aude Richard)

L’éolien flottant a le vent en poupe. Les premiers appels d’offres commerciaux d’éolien flottant sont lancés en Bretagne (250 MW – 15 à 20 turbines). En Méditerranée, deux zones de 250 MW ont été ciblées. Quatre sites pilotes sont ou vont entrer en construction. Mi-mars, Barbara Pompili a annoncé un pacte avec la filière. Tous les voyants sont au vert en France et en Europe. Reste-t-il des risques dans le développement de cette filière ? Quels sont les futurs enjeux auxquels les acteurs devront faire face ?

« On considère que le design des flotteurs est éprouvé aujourd’hui », indique Nicolas de Kerangal, directeur du financement de BW Ideol, concepteur de flotteurs pour les éoliennes. « Il n’y a pas de risque technologique. Maintenant, l’enjeu est de produire des flotteurs en ...

Article précédent« Une pression incroyablement élevée sur les métaux » [Time to change]
Article suivantTéréva acquiert NED pour se lancer dans le photovoltaïque