Un « contract for difference » pour le CO2

Print Friendly, PDF & Email
@Arcelor Mittal

Évoqué mardi dernier par Matignon dans le cadre de la présentation du Comité France 2030, le plan de décarbonation de l’industrie de 5,6 Mds€ pour réduire de 35% les émissions de CO2 du secteur entre 2015 et 2030 a trouvé un premier débouché concret et massif chez ArcelorMittal. Le sidérurgiste a dévoilé ce matin à Dunkerque (Nord), à l’occasion d’une visite du Premier Ministre, un investissement de 1,7 Md€ soutenu par les futures subventions à la décarbonation, pour ses sites de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et Dunkerque.

La filiale de l’aciériste indien vise une baisse de 40% de ses émissions de CO2. Elle va fermer trois de ses cinq hauts-fourneaux pour les remplacer par de nouvelles installations moins polluantes. A Dunkerque, ArcelorMittal va par exemple substituer l’hydrogène au charbon pour produire son acier, avec un électrolyseur de ...

Article précédentValorem signe un 2e contrat dans l’hydrogène
Article suivantQarnot Computing vers un modèle plus industriel