Le CO2 ne s’arrête pas aux frontières

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

« L’UE est parvenue à découpler sa croissance économique des émissions entraînant des changements climatiques », affirme dans un communiqué la représentation en France de la Commission européenne, en s’appuyant sur une grosse étude du Centre commun de recherche (Joint research centre) de Bruxelles sur les émissions de CO2 d’origine fossile dans le monde en 2019, parue ce jour.

De fait, d’après cette étude, l’Union européenne est le seul grand ensemble géopolitique à voir ses émissions de CO2 baisser significativement, de 3,8% l’année dernière et d’un quart par rapport à 1990. En comparaison, celles de la Chine ont augmenté de 3% en 2019 et ont fait +380% depuis 1990. Les Etats-Unis : +1% en trente ans et –3% en 2019. Mais justement, ce découplage vanté par l’UE est en trompe-l’œil, car ...