GRDF tente l’argument de la relance pour pousser le biométhane

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : France Biométhane)

La filière gaz continue à faire tout ce qu’elle peut pour réhabiliter le gaz et le biogaz dans la politique énergétique nationale. En maniant le bâton comme l’a fait l’Association française du gaz la semaine dernière, avec ce recours devant le Conseil d’État contre la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et son nouveau coefficient de conversion d’énergie primaire en électricité. Ou la carotte, à la manière de GRDF qui a présenté ce matin ses 9 idées pour favoriser la relance économique. Parmi celles-ci, moderniser plus rapidement le réseau existant moyennant 36 M€ en plus, avec 225 emplois à la clé. Et l’étendre pour raccorder les méthaniseurs à venir, pour 100 M€ sur 4 ans. Ou encore faire des économies dans les aides à l’installation des… pompes à chaleur (PAC) électriques, en plafonnant leur puissance à 6 kW et en y incluant les PAC hybrides. 

Réaction rapide

Mais le gros de l’argumentation du distributeur repose sur le biométhane et ses perspectives à court terme dans les bâtiments et la mobilité, sans trop s’étendre ...