Un GT pour la relance des réseaux de chaleur, avec ou sans taxe carbone

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Fonroche)

Comment redynamiser les réseaux de chaleur renouvelable en France, alors que le prix du gaz reste trop faible pour les rendre immédiatement compétitifs ? C’est tout l’enjeu du groupe de travail (GT) inédit lancé hier par Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Ce groupe, qui rassemble des administrations, des collectivités locales et des fédérations professionnelle, a prévu trois réunions plénières pour l’instant. IL est divisé en plusieurs sous-groupes et doit aboutir à des préconisations d’ici trois à quatre mois. L’idée est de mettre ces réseaux de chauffage collectif en cohérence avec les anticipations du projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie. Lequel prévoit que ces réseaux produisent entre 22 et 26,7 TWh de chaleur d’origine non fossile en 2023, contre seulement 14 TWh en 2017, selon le Panorama 2018 de la chaleur renouvelable.

Un mécanisme de marché souhaité

Mais comment y parvenir alors que le principal instrument capable de ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.