Amundi rachète 53 projets de cogénération à Dalkia

Print Friendly, PDF & Email
 (c) Dalkia

Le fonds Amundi Transition Energétique (ATE) a finalisé aujourd’hui l’acquisition de 53 projets de cogénération auprès de Dalkia, pour 280 M€. En parallèle, Amundi et la filiale d’EDF ont signé un accord de partenariat pour faciliter le développement des réseaux de chaleur renouvelable en France.

500 M€ d’opérations entre Dalkia et ATE

Dans le cadre de cette transaction, ATE rachète ...

70% du capital de 53 projets de cogénération gaz cumulant une capacité de 218 MWe. « Nous nous positionnons en tant que tiers-investisseur greenfield sur une typologie d’actifs que nous connaissons bien. En effet, cette acquisition fait suite à une autre opération réalisée il y a quelques mois portant sur 332 MWe de cogénération, faisant d’Amundi l’un des principaux investisseurs français sur cette technologie », indique Pierre du Passage, directeur investissement chez Amundi Transition Energétique. Cette acquisition porte à 500 M€ le montant des opérations réalisées entre Dalkia et ATE.

Investir dans la chaleur renouvelable

Amundi a par ailleurs signé le 14 décembre un accord de partenariat avec Dalkia en vue de développer conjointement des projets de réseaux de chaleur renouvelable. « Cette collaboration est une brique supplémentaire à la coopération entre EDF et Amundi, au sein de leur co-entreprise Amundi Transition Energétique. Nous voulions décliner ce partenariat sur les besoins spécifiques des réseaux de chaleur renouvelable, une priorité réaffirmée de la France, et de Dalkia qui exploite déjà plus de 350 réseaux de chaleur. Nous participerons ensemble aux appels d’offres publics réguliers pour le renouvellement et la création de nouveaux réseaux de chaleur », explique Pierre du Passage.

Les réseaux de chaleur faisaient déjà partie des infrastructures éligibles au fonds Amundi Transition Energétique lancé en juillet dernier. Doté de 500 M€, il a notamment été abondé par la Banque européenne d’investissement à hauteur de 50 M€. Selon Amundi, 25% des fonds auraient été aujourd’hui investis dans des projets d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique ou de réseaux de chaleur. Pour rappel, Amundi Transition Energétique (ATE) est détenu par Amundi (60%) et EDF (40%).