Directive EnR : l’Europe hausse franchement le niveau de jeu pour 2030

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Union européenne)

Ils ont coupé la poire en deux parts, inégales. Depuis octobre 2017, le Parlement européen demandait 35% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique en 2030 ; mais les Etats membres de l’Union européenne (UE) s’étaient mis d’accord en décembre dernier sur 27%, au Conseil, comme la Commission elle-même.

Un compromis très attendu et ambitieux a été trouvé à 32% le 14 juin, après une nuit de négociations entre les deux parties, arbitrées par la Commission européenne, une procédure appelée « trilogue ». L’accord prévoit même une révision possible à la hausse d’ici 2023. Les 32% étaient de toute façon un maximum, car l’Allemagne était catégoriquement opposée à aller au-delà. La France pour sa part soutenait 32% et aurait accepté 33%.

Audace sur l’huile de palme…

L’accord se caractérise aussi par la nouvelle ambition de l’UE dans les transports, où la part des EnR doit viser ...

Article précédentLe gouvernement torpille les espoirs de la filière EMR [Dossier]
Article suivantDeinove relève 8,5 M€