Héritière de Solar Impulse, H55 lève des fonds pour électrifier l’aviation

Print Friendly, PDF & Email
Avion électrique de H55 (Crédit Jean-Marie Urlacher)

H55 revendique l’héritage technologique du projet Solar Impulse, qui a fait voler un « avion solaire » autour du monde. Mais pas seulement : la start-up a aussi été cofondée par André Borschberg, qui pilotait l’avion solaire et portait le projet avec Bertrand Piccard (qui, de son côté, s’occupe désormais de la fondation Solar Impulse avec des sociétés comme Engie, Solvay et Air Liquide). Annoncée officiellement en avril 2017, la création de H55 est aujourd’hui suivie d’une première levée de fonds, auprès de NanoDimension. Basé en Suisse et en Californie, ce fonds est spécialisé « dans les produits et services de rupture développés à partir d’appareils, de matériaux ou de méthodes innovants ».

Un premier prototype

Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. Mais...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.