L’Irena développe des indicateurs de compétitivité du photovoltaïque

Print Friendly, PDF & Email
Toit solaire (Crédit : Tesla)

Dans une nouvelle étude, l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) décortique la compétitivité du photovoltaïque. « Le but est d’aider les décideurs politiques à suivre les gains rapides des énergies renouvelables en termes de compétitivité », explique-t-elle. Pour l’instant, l’agence s’est penché sur le photovoltaïque résidentiel. Mais elle pourrait étendre son travail à d’autres segments du marché sur toitures.

A l’heure où la compétitivité semble arriver en France pour l’autoconsommation individuelle, l’Irena veut proposer des « indicateurs de coûts et de compétitivité du solaire photovoltaïque » pour comparer la filière aux prix de l’électricité payés par les consommateurs. Ses indicateurs s’appuient sur...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.