L’ex-directeur d’Iberdrola France reprend son indépendance

Print Friendly, PDF & Email

chometteC’est l’une des conséquences de la vente le mois dernier par Iberdrola de ses parcs éoliens terrestres français : Jean-Christophe Chomette a quitté la direction de la filiale française de l’énergéticien espagnol. Délesté de ses actifs, désormais dans le giron d’EDF Energies Nouvelles, Iberdrola a allégé sa présence dans l’Hexagone. Il n’a gardé qu’un bureau autour d’Emmanuel Rollin pour se concentrer sur l’éolien offshore et son projet de parc de 500 MW de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor), remporté en avril 2012 avec le consortium Ailes Marines.

Après deux ans passés chez Iberdrola, en 2011 et 2012, Jean-Christophe Chomette reste dans l’univers des énergies renouvelables. Il a « réveillé » sa société Inno Solaire, créée en 2009, initialement positionnée sur le développement, le financement et l’exploitation de centrales photovoltaïques sur grandes toitures. Désormais, l’entreprise offre des prestations de conseil sur les énergies vertes, et surtout sur l’éolien en mer . »J’accompagne des sociétés pour accélérer leur développement dans l’offshore, des prestataires de services, des fournisseurs de fabricants de turbines », indique Jean-Christophe Chomette à GreenUnivers.

Ses missions l’emmènent également à l’étranger, notamment au Maroc dans le cadre d’un projet solaire à concentration et au Royaume-Uni pour un projet éolien offshore.