Barack Obama veut pérenniser les aides aux EnR

Print Friendly, PDF & Email

Barack Obama a présenté mercredi un programme fiscal qui rendrait permanent le crédit d’impôt pour la production d’énergie renouvelable, un crédit qui devait disparaître en fin d’année. Ce qui serait une mesure clé pour la poursuite des installations de nouveaux parcs éoliens et solaires aux Etats-Unis.

Obama espère obtenir l’appui des Républicains pour cette mesure en échange du point principal de son plan : la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés à 28%, au lieu de 35% actuellement.

Le fait que le crédit d’impôt pour les EnR soit temporaire constitue un risque pour les développeurs, qui ne peuvent se projeter à long terme, a-t-il souligné. C’est aussi un point régulier de friction entre Démocrates et Républicains.

Autre mesure, Obama a proposé de réduire de 40 milliards de dollars sur 10 ans les allègements d’impôts sont bénéficient les groupes pétroliers et gaziers, avec pour objectif la réduction de la dépendance aux énergies fossiles d’un tiers d’ici 2025.

Par ailleurs, sa proposition de budget pour 2013, présentée la semaine dernière, prévoit de nombreux financements pour la recherche et le développement des cleantech, dont :

  • 2,3 milliards de dollars pour l’EERE (Office of Energy Efficiency and Renewable Energy), équivalent de l’Ademe, dont 310 millions de dollars au programme SunShot, qui vise à rendre le prix de l’énergie solaire abordable, en réduisant son coût de 75%. Et 60 millions de dollars seront alloués à la recherche dans le stockage de l’énergie.
  • 95 millions de dollars pour la recherche dans l’éolien (en comptant les technologies offshore).
  • 350 millions d’euros pour les programmes de recherche de l’ARPA-E (Advanced Research Projects Agency-Energy) qui vise à positionner les Etats-Unis en leader mondial des énergies propres.
  • 65 millions de dollars pour l’énergie géothermique.
  • 140 M$ pour les Energy Innovation Hubs (pôles de compétitivité) avec la création d’un nouveau pôle sur le smart grid.

Barack Obama souhaite que l’Amérique continue à consommer ses « ressources abondantes en charbon, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ». Dans le budget : 276 millions de dollars seront attribués à la R&D des énergies fossiles et carbonées et 770 millions de dollars seront alloués au financement, entre autres, de la R&D sur les petits réacteurs dans l’énergie nucléaire.