Éolien offshore : Qui pour battre le carré d’as européen ? (2ème partie) (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Quatre grands groupes européens dominent aujourd’hui le tout jeune marché éolien offshore (lire la première partie de notre dossier). Mais ils sont une quarantaine de fabricants de turbines dans le monde à vouloir se faire une place en mer dans le futur. Pour battre le carré d’as européen formé par Siemens, Vestas, Areva Wind et REpower, une paire de rois émergent d’abord avec Bard et Nordex. À coté, une poignée d’industriels se prépare à entrer en jeu, parmi lesquels General Electric (GE), Alstom, Mitsubishi ou encore Hyundai. Des challengers moins tonitruants arrivent ensuite, dont un bataillon d’acteurs asiatiques très ambitieux.

De quatre à 12 nouvelles turbines offshore vont être mises sur le marché dans la prochaine décennie, ...