Éolien offshore : EDF lève l’ancre au Tréport et laisse GDF Suez seul (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Article complété après l’interview d’Yvon André, Directeur général délégué d’EDF Energies Nouvelles, en charge de la France

À un mois de la remise des offres à la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les lignes de front bougent encore entre les consortiums visant le développement de 3.000 MW d’éolien en mer en France. D’abord ambitieux sur l’ensemble des cinq zones de l’appel d’offres, EDF Energies Nouvelles recule finalement sur la zone du Tréport (Seine-Maritime), située la plus au nord et représentant 750 MW. Il laisse ainsi le champ libre au consortium mené par GDF Suez – grand favori avec le projet historique de sa filiale la Compagnie du Vent – qui se retrouve désormais seul sur cette zone.

Cette « réorientation des priorités » du groupe, annoncée par les Echos (*), ne change rien à ses objectifs. EDF EN a confirmé à GreenUnivers vouloir capter ...

Article précédentFortum met un pied en France, vise les barrages et les vagues (Premium)
Article suivantPrès de 8 GW de solaire en France en 2020 (DGEC) ? (Premium)

1 COMMENT

  1. Bonne nouvelle pour le consortium de GDF-Suez. même si ils n’avaient pas besoin de cet abandon pour remporter le projet.

Comments are closed.