Une cadre d’EDF à la tête du pôle de compétitivité Capenergies

Print Friendly, PDF & Email

Anne-Marie Colombier, cadre d’EDF, vient d’être élue présidente du pôle de compétitivité Capenergies en remplacement de Serge Durand. Basé en région Provence-Alpes Côte-d’Azur, le pôle est spécialiste des énergies non génératrices de gaz à effet de serre. À 56 ans, cette diplômée de l’Institut d’études commerciales de Grenoble, titulaire d’un DEUG de sciences économiques, était devenue vice-présidente du pôle en début d’année. Serge Durand occupe désormais ce poste.

Entrée chez EDF en 1979, Anne-Marie Colombier occupe depuis décembre 2010 le poste de déléguée régionale EDF en PACA. Elle est en charge de la coordination des activités de l’entreprise sur le territoire. Elle a occupé différents postes à responsabilité au cours de sa carrière au sein du groupe.

Elle a créée dès 2002 à Marseille la Direction commerciale entreprises et collectivités locales Méditerranée, puis la Direction régionale collectivités territoriales en janvier 2007. En novembre 2009, elle avait pris la tête de la Direction commerciale particuliers et professionnels Méditerranée. Elle préside par ailleurs le réseau des cadres féminins EDF en Méditerranée, et l’Association Technique Energie Environnement en PACA.

Anne-Marie Colombier a été élue par le conseil d’administration de Capenergies le 13 septembre dernier, et son « mandat » expire en juin prochain, date à laquelle Serge Durand, qui a quitté son poste prématurément, devait quitter son fauteuil de président. Anne-Marie Colombier garde ses fonctions au sein du groupe EDF. Lors de la prochaine assemblée générale du pôle de juin 2012, elle pourra se représenter pour un mandat de trois ans.

« En tant que présidente, je souhaite fédérer l’ensemble des membres du pôle avec la volonté d’impulser une dynamique,  de transmettre un enthousiasme, de favoriser les échanges. Fortement ancré sur ses territoires métropolitains et insulaires, Capenergies doit être plus que jamais la vitrine de toutes les actions développées par ses membres », note la nouvelle élue.